Prévention des agressions sexuelles

Comment outiller notre adolescent face à une agression sexuelle potentielle et comment l’inciter à en parler s’il en était victime.

La prévention des agressions sexuelles chez nos adolescents commence en les outillant à développer leur estime personnelle ainsi que leur capacité d’affirmation. Cela leur permettra  d‘accorder de l’importance à ce qu’ils ressentent et à considérer au premier plan leurs besoins et limites.

Ces adolescents, ayant une bonne estime de soi et une capacité à s’affirmer, auront plus de facilité à faire respecter leurs besoins et limites lorsqu’ils seront en présence d’amis, d’un amoureux ou même d’inconnus. Pour favoriser l’estime de soi des adolescents, on peut par exemple;  leur témoigner notre amour (même s’ils ne semblent pas toujours l’apprécier), leur souligner leurs points forts, leurs réussites, leurs talents, s’intéresser à leurs valeurs, leurs opinions, leurs visions des choses, etc.

Il peut aussi être utile d’aborder les comportements sécuritaires dans différentes situations afin de les aider à ne pas devenir des proies faciles pour les agresseurs et de se mettre dans des situations à risque. Par exemple, on peut expliquer à notre fille, qui se rend à un party où il y aura de l’alcool, l’utilité de toujours rester en présence de ses amies, de surveiller ses consommations pour éviter que quelqu’un y mette de la drogue, de consommer raisonnablement, etc.

On peut aussi expliquer les comportements sécuritaires à adopter sur internet ainsi que la notion publique de tous les messages et les images envoyés sur internet.

Toutefois, il est important de rappeler à nos jeunes que même si des comportements sécuritaires peuvent réduire les risques, seul l’agresseur est responsable de l’agression. Malheureusement, trop d’adolescents ne parlent pas de l’agression qu’ils ont subie parce qu’ils ont honte, se sentent coupable ou parce qu’ils ont eu un comportement interdit et qu’ils ont peur des conséquences s’ils en parlent.

Notre rôle principal en tant que parent est de protéger nos enfants. Leur apporter notre aide et notre support s’ils vivent une agression sexuelle devrait toujours être plus important que de punir un comportement interdit. Il est primordial que cela soit très clair pour éviter que l’adolescent ne s’isole à la suite d’une agression sexuelle.

Il est aussi important que notre adolescent connaisse les ressources disponibles pour lui s’il subit une agression sexuelle. Même si l’on aimerait que ce soit à nous qu’il choisisse d’en parler, le plus important est qu’il en parle à un adulte de confiance.
Il est donc important qu’il sache qu’il peut téléphoner à une ligne d’aide comme Tel-jeunes ou la ligne d’écoute et de référence concernant les agressions sexuelles. Il peut également choisir d’en parler avec l’intervenant de l’école ou du CLSC. On peut lui suggérer de lire le contenu d’un site sur les agressions sexuelles tel que le site www.agressionssexuelles.gouv.qc.ca.

Plusieurs éléments peuvent nous servir de prétexte pour parler d’agression sexuelle et de comportement sécuritaire. On peut partir d’une expérience vécue par un proche ou par un personnage de série télévisée, de film ou de roman par exemple. On peut aussi faire de la prévention en fonction des nouvelles expériences que fait notre enfant. Tous les prétextes sont bons et il ne faut pas hésiter à aborder ce sujet délicat, mais essentiel.

AUTRES ARTICLES