L’orientation sexuelle : Questions et réponses

Plusieurs parents se posent des questions sur l’orientation sexuelle de leur jeune. Ce texte démystifie certains aspects de l’orientation sexuelle, à partir d’interrogations fréquentes de parents.

Comment savoir si mon jeune est hétérosexuel ou homosexuel?

L’orientation sexuelle est une question intime et personnelle. C’est la personne elle-même qui sait comment elle s’identifie et comment elle se sent. On ne peut ni deviner, ni imposer une étiquette à une autre personne.

Il existe plusieurs orientations sexuelles. On entend le plus souvent parler d’hétérosexualité et d’homosexualité. Toutefois, l’orientation sexuelle est un grand continuum, avec l’hétérosexualité et l’homosexualité comme pôles. Entre les deux, une personne peut s’identifier comme bisexuelle, entre autres. La bisexualité représente l’attirance égale envers les hommes et les femmes, ou encore une attirance plus développée pour un des deux sexes.

Autres identifications possibles se retrouvant sur le continuum de l’orientation sexuelle :

Hétéroflexibilité ou homoflexibilité : Orientation de la personne s’identifiant comme hétérosexuelle ou homosexuelle, mais non fermée à l’idée d’être attirée ou amoureuse d’une personne du même sexe qu’elle ou du sexe opposé.

Asexualité : Orientation de la personne qui n’éprouve aucune attirance sexuelle et/ou amoureuse pour autrui.

Pansexualité : Orientation de la personne qui éprouve de l’attirance sexuelle et/ou amoureuse pour l’être humain, peu importe son sexe, son genre, son identité ou son orientation sexuelle.

Mon jeune se disait homosexuel l’an dernier, et maintenant il se dit bisexuel; peut-il changer d’idée?

L’orientation sexuelle n’est pas fixe; c’est plutôt un concept flou et abstrait. Elle fluctue dans le temps, à travers les questionnements, les rencontres, l’épanouissement sexuel et les expériences de vie. C’est donc tout à fait normal, surtout à l’enfance et à l’adolescence où les premiers questionnements émergent, de ne pas se fixer dans une identité précise. Les jeunes sont en recherche identitaire à tous les niveaux, laissons-leur le temps de se connaître et de s’accepter. Même à l’âge adulte, certains peuvent vivre des changements au niveau identitaire et au niveau de l’orientation sexuelle.

 

Est-ce trop tôt pour se questionner sur son orientation sexuelle dès l’enfance?

Il n’y a pas d’âge pour se questionner sur son orientation sexuelle. Certains traversent cette étape de leur vie à l’adolescence ou à l’âge adulte, mais bon nombre de personnes ont vécu leurs premiers questionnements durant l’enfance. C’est d’ailleurs durant cette période que certains peuvent ressentir une attirance envers l’un ou l’autre sexe.

C’est à la fin de l’enfance qu’on observe généralement les premiers changements pubertaires. Les hormones à la puberté amènent le phénomène d’éveil amoureux et sexuel, entraînant les premiers émois amoureux, la découverte des attirances et des premiers fantasmes.

 

Mon adolescent regarde de la pornographie homosexuelle; est-il homosexuel?

Nos fantasmes et notre orientation sexuelle ne sont pas nécessairement cohérents. En d’autres mots, il est possible d’éprouver de l’attirance physique et de fantasmer envers certaines personnes sans que l’on s’imagine amoureux ou en relation avec celles-ci. En effet, certaines personnes qui s’identifient comme hétérosexuelles peuvent ressentir de l’excitation sexuelle à la vue d’une personne de même sexe ou peuvent avoir des fantasmes homosexuels sans que cela remette en question leur orientation sexuelle.

Il en va de même pour les comportements sexuels. Une personne peut expérimenter dans sa sexualité sans que son orientation sexuelle change, même si cela peut sembler contradictoire. L’orientation est d’abord une auto-identification personnelle. Bien que l’orientation sexuelle tienne compte des fantasmes, de l’attirance, des comportements sexuels et des préférences émotionnelles et sociales, au final, c’est la personne elle-même qui sait avec quelle orientation sexuelle elle est à l’aise de s’identifier.

 

La bisexualité semble à la mode ; se peut-il que ça influence mon jeune?

Récemment, plusieurs vedettes ont affiché des comportements bisexuels dans les médias. C’est normal de questionner leur influence, mais il faut se rappeler que l’orientation sexuelle n’est pas un choix. On ne peut pas devenir bisexuel par influence extérieure.

Toutefois, les tabous et ce qui est présenté comme acceptable dans notre société peuvent influencer nos perceptions de la sexualité. Par exemple, le fait que la bisexualité soit davantage exposée dans les médias peut amener les jeunes à croire que c’est une option possible dans l’expression de leur sexualité. Ainsi, cela pourrait inciter les jeunes à explorer une autre facette de leur sexualité. Cependant, ce n’est pas parce qu’on explore que cela influence notre réelle orientation sexuelle. Les jeunes se questionnent et c’est tant mieux s’ils se développent dans un environnement où les valeurs telles que l’ouverture et le non-jugement sont prônées.

 

Si vous vivez vous-mêmes des questionnements en lien avec l’orientation sexuelle de votre jeune, n’hésitez pas à nous appeler pour en parler!

 

 

AUTRES ARTICLES