Les amis de mon adolescent

Ce texte donne de l’information au parent au sujet des fréquentations de son jeune, et aide sa réflexion.

Tout un défi!

Affirmer ses préférences. Accepter sa différence. Prendre position dans la relation. Exprimer ses idées. Tolérer les moments de désaccords. Faire un choix en fonction de ses valeurs au-delà de la crainte de perdre l’autre. Voilà seulement quelques défis relationnels auxquels peut être confronté un adolescent. Il va sans dire que ces nombreux apprentissages ne se font pas toujours sans heurts. Pour devenir un adulte, l’adolescent a parfois besoin de s’éloigner un peu du nid familial. Aussi, il n’est pas rare que pendant cette période de distance, le parent ressente un sentiment d’impuissance ou de méfiance.

 

Mon jeune a changé

Un doute s’installe généralement lorsque le parent observe des changements chez son jeune. C’est alors que le parent peut en venir à craindre que les mauvaises influences soient en lien avec les relations amicales, anciennes ou nouvelles, de son jeune. Un parent peut alors craindre les mauvaises influences lorsqu’il remarque que son jeune a changé.
Mon jeune n’est plus le même. Je ne le reconnais plus. Ses amis ne semblent pas avoir les mêmes valeurs que celles que j’ai transmises à mon jeune. Avant qu’il ne rencontre cet ami, tout allait bien à la maison”.
Comment peut se positionner un parent lorsqu’il n’est pas en accord avec les fréquentations de son jeune?

 

L’importance des amis

C’est connu, l’adolescence est une période où le jeune se rapproche de ses amis. Ayant un besoin d’appartenance à combler à l’extérieur de la famille, les amis ont une place centrale dans la vie du jeune, voire une place « intouchable ». En ce sens, il peut être menaçant d’entendre son parent critiquer, rabaisser ou diminuer ses amis. De plus, l’interdiction de voir certains amis peut être difficile à accepter pour un jeune.

 

Quoi faire?

Un parent peut faire preuve de curiosité à l’égard des nouveaux amis. Il peut aussi exprimer ses craintes et faire part de certaines de ses observations à son jeune au sujet de ses amis. Par exemple, un parent peut proposer à son jeune d’inviter les amis à la maison, le questionner sur ce qu’il aime d’eux, reconnaître l’importance de ses amis tout en faisant de la prévention sur ce qu’il l’inquiète. En ce sens, un parent peut délimiter l’acceptable de l’inacceptable avec son jeune.
J’observe que ce comportement est accepté entre toi et tes amis, il est pourtant inacceptable à la maison puisque pour moi, telle valeur est très importante. Comment perçois-tu cette valeur de ton côté?”

Enfin, le plus grand pouvoir du parent demeure certes dans sa capacité à faire confiance en son jeune. Faire confiance en la capacité de son jeune à faire les bons choix pour lui et surtout, de mettre la limite lorsque nécessaire. Le parent peut accompagner et guider son jeune vers ce qui a du sens pour lui. De cette façon, le jeune peut sentir que son parent a confiance en son jugement et ses capacités, ce qui a un impact considérable sur son affirmation et son sentiment de contrôle.

Pour conclure, voici quelques pistes de réflexion ; parvenez-vous à faire confiance à votre jeune? Quelle est votre plus grande peur quant à l’influence de ses amis? Qu’est-ce qui vous aide à lui remettre le pouvoir quant à ses choix d’amis?

 

AUTRES ARTICLES