Deuil: rôle du parent

Quelle est la place et le rôle des parents lorsqu’un deuil frappe la famille?

Les enfants et les adolescents sont des êtres fragiles : ils sont en pleine construction d’eux-mêmes et ne sont pas préparés à vivre un deuil, ni à gérer la souffrance que provoque celui-ci. Puisque l’enfant ou l’adolescent endeuillé ne possède pas nécessairement les capacités pour bien déchiffrer ce qu’il vit, ni, d’ailleurs, les mots pour en parler, il est important qu’un parent soit disponible pour l’accompagner dans son processus de deuil.

Il peut être difficile de connaître l’état réel de votre jeune puisqu’il peut cacher ses émotions, ou encore, les vivre d’une façon bien différente de celle d’un adulte. C’est généralement en observant son comportement, ses émotions et son état physique depuis la mort de l’être cher que vous en apprendrez davantage.

En ayant une meilleure compréhension de ce que vit votre jeune, vous pourrez alors utiliser divers outils selon son âge (la discussion, le jeu, le dessin, le bricolage, les histoires, la musique, les marionnettes, etc.) afin de mieux l’accompagner dans l’expression de ses émotions, étape qui est au cœur même du processus de deuil.

Bien souvent, néanmoins, le parent est lui-même sous le choc de la nouvelle… Il peut être dur pour lui de concilier sa douleur à celle que vit son jeune. Il peut se sentir coupable de ne pas être assez patient, présent et à l’écoute de son jeune. Il peut par contre se donner le droit de ne pas être disponible à accueillir son jeune comme il le souhaiterait. S’il se trouve dans cette situation, il lui est tout de même conseillé de rassurer son jeune et de tenter d’assurer dans sa vie une certaine stabilité.

Si le parent se sent dépassé par les évènements, il lui est recommandé de solliciter de l’aide (proches, ressources sur le deuil, psychothérapie, etc.) afin que quelqu’un prenne la relève auprès de son jeune, mais aussi pour recevoir lui-même de l’aide.

Plus un parent va mieux, mieux se porte son enfant! L’explication est simple: vous êtes la seule référence de votre enfant en matière de deuil, sans vous, il ne sait pas trop comment le vivre. Votre attitude influencera donc en bonne partie sa façon d’y réagir. Vous pouvez donc vivre vos émotions devant votre enfant ou votre jeune afin de lui en montrer la possibilité, mais avec une certaine mesure toutefois. Il a besoin de sentir son parent assez fort pour assurer sa protection, sans quoi il peut vivre de l’insécurité et de l’anxiété.

TAGS:

AUTRES ARTICLES